Libre

Pour Ana

Oublier est un doux rêve.
Être libre de tout, de tout le monde et de moi-même.
Heureux.

« Sois fort! Sois courageux! ».
Vous ne m’écoutez pas ? Vous ne comprenez pas ?
Les seules forces que j’ai
Sont celles qui m’emmènent jusqu’à la nuit,
Pour fermer les yeux et oublier.

Maintenant que je sais ce que je veux,
Ou, plutôt, que je me rends compte que
Je ne le saurai jamais,
Je n’ai pas d’autre choix que de faire tout ce qui est possible
Pour oublier.

Mes excès me libèrent,
Jusqu’à ce que je tombe à nouveau.
Ma liberté m’opprime,
Comme ces quatre murs qui se rapprochent de moi,
Et me rendent plus petit, jour après jour, jusqu’à ma mort.

Heureusement, tu es là.
Je t’aime.
C’est quand je m’évade en toi que je suis libre.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email

Laisser un commentaire